Accueil > recherche > séminaire aède

séminaire aède

Dernier ajout : 10 mars.

Organisé par didattica, le séminaire aède (architecture, éducation, démocratie) a pour objectif de mettre en commun et de confronter des actions menées par des collectifs ou associations dont les pratiques se situent à la croisée des champs de l’art, de la pédagogie et du politique. Il a lieu tous les quatre ans.

Les premières rencontres de l’aède eurent lieu en 2003 à l’école nationale supérieure d’architecture de Paris La Villette et à la Ferme du bonheur, lieu culturel situé sur le campus universitaire de Nanterre.
Intitulées « Se construire ensemble avec l’architecture. Le champ des formes le cadre », ces rencontres portaient sur l’exploration de trois notions, la transversalité (et sa relation aux champs de savoirs), la coopération (en rapport avec les formes de travail) et l’institution (comme cadre de travail).

Les deuxièmes rencontres de l’aède, « Construire quoi, comment ? Les rencontres nationales des pratiques socioculturelles de l’architecture », ont été organisées en partenariat avec l’association Pixel de Marseille à la Friche Belle de Mai, lieu emblématique des « nouveaux territoires de l’art » en 2007.
Six tables-rondes ont alors questionné la pédagogie, la participation et la création, comme modalités d’intervention des collectifs invités (il y avait aussi bien des artistes que des architectes ou des chercheurs).

Ces deuxièmes rencontres aède furent soutenues par le Bureau de la diffusion de la Direction de l’Architecture, le Bureau de la Recherche Architecturale, Urbaine et Paysagère du Ministère de la Culture et le Plan Urbanisme Construction et Aménagement et la Région PACA.

L’aède, c’est à la fois un séminaire de recherche et des rencontres interprofessionnelles.

didattica a comme projet d’éditer des ouvrages sur chacun de ses séminaires ; la plupart des débats ont déjà été transcrits et ont été enrichis. Il reste à les mettre en page. Voir la rubrique éditions.

Enfin, le séminaire aede est également un sujet d’analyse pour Elise Macaire, doctorante à l’ENSAPLV, qui a développé un dispositif d’observation participante. Voir l’article "La recherche-intervention : projet d’étude du séminaires aede 2007".

Articles de cette rubrique

D I D A T T I C A | Copyright © 2002-2018 | Tous droits réservés | Nous contacter
| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception du site : Teddy Payet